Made & More c’est une belle histoire, un beau projet, de belles valeurs. Mais Made & More c’est avant tout une histoire entrepreneuriale derrière qui se cache une belle personne, passionnée, prête à faire bouger les choses et à révolutionner l’industrie de la mode. Des premières ventes en ligne dans son garage il y a trois ans, jusqu’à la création de sa propre marque, Stéphanie Fellen a su s’imposer et développer son entreprise avec hargne et passion. Rencontre avec Stéphanie, un petit poucet de la mode mais qui entend bien se faire une place dans l’industrie de la mode.




Qu’est-ce qui t’anime en te levant chaque matin ?


J’aime me lever tôt, voire très tôt ! Je suis plutôt du matin, j’adore arriver au bureau avant tout le monde quand c’est calme plat. Je mets un petit morceau de musique classique, je réfléchis aux tâches les plus importantes et prioritaires et puis c’est parti !

Chaque matin je pense déjà à tout ce qu’on va accomplir pendant la journée. Depuis le début de Made & More, il y a certes eu des matins difficiles, mais jamais l’envie et la passion ne m’ont quittée. La passion pour cet ambitieux projet que représente Made & More et l’envie de faire grandir cette entreprise.

Pourquoi avoir choisi de tout quitter pour te lancer dans l’industrie de la mode ?

Après avoir fait des études d’ingénieur de gestion, je n’avais pas trop d’idée sur ce que je voulais faire. J’avais en tête ma petite idée entrepreneuriale avec une ébauche de Made & More mais rien de concret. J’ai répondu à une offre d’emploi dans le secteur de la chimie industrielle pour un job à l’international et je l’ai eu… Me voilà donc partie pour 4 ans à voyager dans le monde entier, rencontrer des dizaines de personnes et personnalités incroyables. Un magnifique tremplin et une belle expérience dans une grande entreprise.

Après 4 ans, j’avais alors 27 ans, j’ai décidé qu’il était temps de donner vie à Made & More. J’ai démissionné, créé l’entreprise, trouvé les 13 premières marques avec lesquelles je voulais démarrer, lancé le développement du site web, organisé un shooting photo, et l’aventure était lancée. 



Quelles sont les trois raisons qui t'ont poussée à te lancer dans cette aventure ?


- La passion pour l’industrie: je suis comme une enfant à Disneyland quand je visite les ateliers de fabrication

- La conviction d’une consommation différente : je suis persuadée qu’en consommant différemment, nous pouvons faire bouger le système, le faire avancer et le rendre meilleur

- Une brûlante envie d’entreprendre : hyperactive, je brûle d’envie de tout mettre en oeuvre pour révolutionner l’industrie textile. J’ai besoin d’entreprendre. J’adore entreprendre.

Aujourd’hui, j’ai 30 ans, Made & More s’agrandit, l’équipe grandit, le nombre de client(e)s grandit. Je me dis que même si de nombreux défis sont devant nous, je suis fière de ce qui a été accompli.

Quels sont les principaux défis de Made & More ?

Le plus grand défi de Made & More est de parvenir à se faire une place dans le secteur et de se faire connaître, surtout quand on démarre et qu’on a pas les budgets d’autres gros gros retailers classiques.

Ensuite, un grand défi consiste à trouver un moyen efficace pour que nous puissions expliquer la démarche de Made & More à un grand nombre de personnes. Expliquer que consommer la mode autrement c’est possible. Que non ce n’est pas plus cher. Que oui c’est possible. Que oui cela changera les choses. 





Quelle est ta devise pour faire avancer Made & More ?

" Rien n'est impossible "  





Où te vois-tu dans 10 ans ?  


Dans 10 ans, je me vois venir chaque matin au bureau travailler comme aujourd’hui, mais avec une plus grande équipe. Je verrais bien des bureaux Made & More aux 4 coins de l’Europe, avec lesquels je partagerai chaque jour.

J’imagine aussi pouvoir réindustrialiser en achetant des bâtiments vides et y replacer des machines à tisser et des machines à coudre. J’imagine aussi y intégrer une école pour pouvoir transmettre le savoir-faire et le savoir de génération en génération. 

Quelle est ta passion ?

Ma passion: l’entrepreneuriat durable, juste et intelligent!  

Dans les magasins éphémères, nous demandons aux clients quel est leur passion. Ils l’écrivent alors sur un carton et nous l’affichons au mur. Le mur des passions grandit chaque jour. 

Aurais-tu un conseil à donner aux jeunes entrepreneurs ou futurs entrepreneurs ? 

Mon conseil: osez sortir de votre zone de confort. C’est ce qui m’a permis de tout quitter pour créer Made & More. Entourez-vous de personnes compétentes. Plus compétentes que vous :).

Je me vois dans Made & More chaque jour comme un chef d’orchestre qui doit créer une jolie symphonie. Pour cela , il me faut de bons musiciens. Mon deuxième conseil : trouvez vos musiciens. 

Où partirais-tu pour t’évader et t’inspirer ?

Sans aucune hésitation sur la minuscule île de Solta, en Croatie. On dit que c’est l’île du slow living. Une beauté à l’état pur.  





Liège selon Stéphanie

Toi qui vient de Liège, quel est ton endroit préféré ?

Il y en a trop pour n’en citer qu’un ! J’ai été très touchée et émue lorsque j’ai découvert la rénovation monumentale et magique de la Cité Miroir, cette ancienne piscine transformée en musée. Un grand moment d’émotion. J’aime aussi énormément la salle de l’Opera royal de Wallonie. Une merveille.

Ton endroit favori pour déjeuner ou prendre un café ?

J’adore prendre un café chez Get Your Mug. Max, le propriétaire, est un barista passionné de café. Pour petit déjeuner, j’aime le dimanche le café « Au point de vue » qui fait un classique petit déjeuner du dimanche comme on les aime. Typique, ancien, rustique et bien liégeois.

Ton shopping en ligne ou en boutique préféré ?

J’aime faire mon shopping en ligne pour les produits de beauté. Birchbox offre une belle gamme de produits naturels. J’aime beaucoup aussi la marque « Les Partisanes » pour les montres. Fabriquées en France et ultra chic et abordables. Pour les articles de déco, j’adore Etsy. Je ne fais pas beaucoup les boutiques par manque de temps… mais quand j’en ai l’occasion, j’adore plutôt me balader et chiner les puces de Saint Pholien le vendredi matin. Une vraie mine d’or. J’aime beaucoup le Boudoir de Jeanne en Outremeuse pour les produits de beauté.

Où te baladerais-tu un jour de congé ?

Dans le parc de la Boverie, dans les minuscules impasses de la rue Hors Chateau, dans les coteaux de la citadelle, ou plus loin dans les bois des Ardennes pour une bonne bouffée d’air frais.