12-01-2019

Soldes autrement: votre choix, votre prix

Stéphanie





Catégorie [Exclusivité] 



Made & More a décidé, tout comme d’autres marques engagées, de ne pas pratiquer de soldes. Et ce pour une raison très simple: en plus de pratiquer des prix justes toute l'année, nous voulons éviter la surconsommation. En Europe, sur les 5 millions de tonnes mises sur le marché, près de 4 millions de tonnes de textiles, neufs ou usagés, sont jetés chaque année. 





 


LES FAITS

L’industrie textile est la 2e industrie la plus polluante au monde, et une des industries les plus opaques sur ses conditions de fabrication. Pas très surprenant quand on voit un t-shirt vendu 5€ dans une enseigne de fast fashion. La surconsommation et la surproduction de textile est arrivée dans nos sociétés modernes à partir des années 70 et n’a cessé d’augmenter depuis. 130 milliards de pièces de vêtements sont fabriqués chaque année dans le monde (1). Cette surproduction, comme on peut l’imaginer, n’est pas sans conséquences pour l’homme ni pour l’environnement. Surtout quand on pense que sur 5 millions de tonnes de vêtements mis sur le marché, 4 millions sont jetés (2)….


Pour produire ces 5 millions de tonnes, il faut du tissu, beaucoup de tissu. Et de la main d’oeuvre, beaucoup de main d’oeuvre. Et pour que le vêtement soit si bon marché, il faut du tissu bon marché et de la main d’oeuvre bon marché. Les milliers de tonnes de coton nécessaires à cette production engendrent un appauvrissement des sols mais aussi une utilisation massive de pesticides. Dans le monde, 25% des pesticides utilisés sont destinés à la culture du coton. Cette culture est aussi très consommatrice en eau, puisque 2700 litres d’eau sont nécessaires pour fabriquer un t-shirt. Entre 7000 et 11000 litres d’eau sont nécessaires pour fabriquer un jeans soit 285 douches ! Le polyester, tissu très bon marché permettant des prix bas, est quant à lui issu de l’industrie pétrolière (il faut 1,5 kg de pétrole pour produire 1kg de polyester) et provoque la pollution des océans à chaque lavage. Dans un rapport de l’IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), on apprend qu’à chaque lessive, des microparticules de plastique se détachent des vêtements en polyester et finissent dans les océans (3).


C’est pourquoi nous privilégions les matières naturelles comme le coton biologique, la viscose produite de manière durable ou le lin.





" En Europe, sur les 5 millions de tonnes mises sur le marché, près de 4 millions de tonnes de textiles, neufs ou usagés, sont jetés chaque année. " 

LE PRIX DES CHOSES


Le prix d’un vêtement ne peut simplement pas avoisiner les quelques euros. Ce n’est ni normal, ni acceptable. La fabrication d’un t-shirt nécessite environ 60cm de tissu. Chez Made & More, nous payons entre 6 et 13€ le mètre de coton biologique, soit 4-5€ de tissu. Ajoutez à cela le temps de production (c’est-à-dire la rémunération de la personne qui découpe le tissu et coud le t-shirt), comptez dans les 12€ pour une fabrication en France, on arrive à 16€ rien que pour le tissu et la production. Comptez ensuite les étiquettes et accessoires si il y en a, la logistique, les frais marketing et de distribution et vous arrivez à un prix de vente final qui doit être compris entre 40 et 60€ TTC pour que chaque personne puisse vivre décemment de son travail (vivre = payer ses factures, vivre décemment et pas s’offrir une île). J’avais écrit il y a quelques temps un article sur le prix des choses, dans lequel je décortiquais le prix d’un vêtement et de manière plus générale le prix des choses, pour se rappeler que tout vouloir à un prix ridicule ne peut que appauvrir l’homme et la planète. 





"Nous pensons que c’est en bousculant les codes que des impacts positifs auront lieu"



LES SOLUTIONS


Chez Made & More, on fait le choix de ne pas faire de la surproduction pour que vous achetiez toujours plus. On ne détruit pas notre stock non plus, contrairement à certaines pratiques douteuses des enseignes spécialisées dans la « mode jetable ». On fait produire nos pièces dans de belles matières, durables, dans des ateliers en Europe que nous connaissons. Ensuite nous mettons tout notre savoir et notre énergie pour le vendre. Nous faisons preuve de grande inventivité chaque jour pour parvenir à vous faire connaître notre marque, sans avoir le budget pour payer David Beckham (puisque nous consacrons notre budget aux belles matières et à la main d’oeuvre).


Selon nous, un vêtement ne doit pas être porté quelques fois puis jeté. C’est pourquoi nous avons décidé d’offrir une garantie à vie sur notre marque by Made & More. Pour que vous puissiez garder vos vêtements longtemps, longtemps, longtemps et pour que peut-être votre arrière-arrière-arrière-petit fille ou petit fils porte votre petite robe rouge ou votre t-shirt dans 200 ans.


En outre, nous considérons la conception des produits dans sa globalité. Lors de la découpe, il y a souvent des longs morceaux de chutes de tissus qui finissent à la poubelle. Nous demandons aux ateliers de nous les envoyer pour que nous puissions les réutiliser et produire de plus petites pièces comme des chouchous (qui arrivent bientôt). Nous avons une vision circulaire pour notre marque et réfléchissons en permanence à évoluer dans ce sens.


Enfin, le meilleur moyen de faire de belles affaires à tout petit prix est de foncer dans les magasins de seconde main! Ils sont de plus en plus nombreux et regorgent de pépites. Les vêtements que vous trouverez en seconde main, pour autant qu’ils soient vintage, sont en général de bonne qualité car à l’époque, on ne trouvait pas de polyester mais presqu’uniquement du coton et de la soie. En revanche, évitez les matières synthétiques, même en seconde main, qui non seulement sont de moins bonne qualité, mais en plus polluent l’environnement en raison du lavage (voir plus haut). 



" Selon nous, un vêtement ne doit pas être porté quelques fois puis jeté "

SE DONNER LES MOYENS D'AGIR AVEC DES SOLDES DURABLES 


Bien que les faits et les chiffres donnent froid dans le dos, nous sommes d’avis qu’au lieu de culpabiliser, il faut se donner les moyens d’agir. Alors pour agir, surtout en cette période de soldes et de frénésie acheteuse, nous avons choisi de faire les soldes autrement. Nous nous sommes inspiré de pratiques d’autres acteurs sur le marché que nous apprécions beaucoup pour leur approche innovante et disruptive, comme Patagonia, Everlane, Reformation aux Etats-Unis ou Maison Standards en France, et avons choisi de faire partie des premières marques belges à vous laisser choisir ce que vous payez.




Le principe est simple. Nous choisissons les produits qui entrent dans la catégorie “votre choix, votre prix” et vous choisissez entre 3 prix. 




Le principe est simple. Nous choisissons les produits qui entrent dans la catégorie “votre choix, votre prix” et vous choisissez entre 3 prix. Le prix le plus bas est celui qui couvre les frais de production du vêtement (fabrication et tissu) et la logistique. Le second prix comprend aussi les frais de personnel. Enfin le prix plein permet de couvrir également les investissements nécessaires à la croissance de l’entreprise (publicité, marketing, développement de la marque, innovation dans les matières, recherche et développement de nouveaux produits, etc).


Pourquoi cette pratique qui incite tout de même à l’achat me direz-vous? Pour deux raisons. D’une part, nous pensons que si vous avez envie de vous offrir une nouvelle petite robe cet été, mieux vaut qu’elle soit fabriquée dans de bonnes conditions et dans un tissu durable. D’autre part, certains modèles ont été produits dans de trop grandes quantités par rapport au moment de leur commercialisation et si nous voulons pouvoir vous proposer de nouvelles pièces en hiver, nous devons faire de la place aux nouveaux arrivages.

Nous pensons que c’est en bousculant les codes que des impacts positifs auront lieu et nous espérons que notre démarche vous plaira. 




  
  


Suivez-nous sur les réseaux sociaux





Inscrivez-vous à la newsletter Made & More et recevez 10% de réduction sur votre prochaine commande.